Les premiers billets d'Australasie

L'Australasie ne fut colonisée par les Européens qu'à la fin du XVIllème siècle, mais la nature du développement économique en Australie et en Nouvelle-Zélande fit de ces deux pays des utilisateurs précoces de billets émis par des banques locales.

En 1769 et 1770, le navigateur anglais James Cook accosta en Nouvelle-Zélande. Il hissa le drapeau britannique à Botany Bay (Nouvelle-Galles du Sud) et revendiqua ce territoire pour la Grande-Bretagne. Mais personne ne s'y installa jusqu'à ce que les Britanniques décident d'en faire une colonie pénitentiaire. Le premier convoi de prisonniers arriva à Botany Bay les 19 et 20 janvier 1788 et s'installa à Port Jackson (aujourd'hui un port de Sydney). La perspective de gagner leur vie en ravitaillant les prisons incita d'autres colons à tenter leur chance. L'acclimatation du mouton fut un succès et encouragea le commerce ainsi que la venue d'autres immigrants.
A l'origine, la colonie pénitentiaire étant censée s'autosuffire : les marchandises étaient troquées, et le rhum servait au paiement partiel des salaires. Seules quelques monnaies étrangères circulaient et des dollars espagnols d'argent étaient « coupés » pour faire de nouvelles pièces. Certains commerçants émettaient des billets à ordre. Peu fiables, ces billets étaient souvent contrefaits, mais il n'y avait guère d'autre possibilité.

LES AFFAIRES LOCALES
L'activité bancaire organisée commença lorsque le gouverneur Macquarie s'aperçut que l'ancienne colonie pénitentiaire devenait un pays capitaliste doté d'une économie en pleine expansion. La Banque de Nouvelle-Galles du Sud fut fondée en 1817, puis d'autres établissements furent ouverts, dont la Banque d'Australie, dans les années 1820. Les années 1830 furent prospères, et de nouvelles colonies s'établirent en Australie-Méridionale et Australie-Occidentale. D'autres banques, souvent gérées par des colons britanniques, furent fondées par des financiers londoniens, comme la Banque d'Australasie, en 1835.

LA RUÉE VERS L'OR
En 1851, l'économie australienne explosa avec la découverte de mines d'or. Le nombre des succursales bancaires passa de vingt-quatre en 1850 à près de deux cents en 1860.
Les gisements de minerai attirèrent des banques étrangères et encouragèrent les affaires locales ainsi que le sentiment de l'indépendance économique. Aux alentours de 1861, la colonie de Victoria produisait la majeure partie de l'or australien et détenait plus de la moitié des agences bancaires. La Banque de Victoria avait été fondée en 1835 pour répondre aux besoins locaux.

RÉORGANISATION
La dépression économique de 1893 coïncida avec une grave crise de l'activité bancaire. Plusieurs banques firent faillite. À la suite de cela, certaines colonies votèrent des lois réglementant les opérations bancaires et l'émission du papier-monnaie. Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud accorda le cours légal aux billets des banques qui avaient survécu et émit des bons du Trésor pour les épargnants qui avaient déposé leur argent dans les établissements bancaires qui firent faillite. Le Queensland, au contraire, mit fin à la circulation des billets privés, auxquels il substitua des bons du Trésor.
En 1901, les six colonies s'unirent en une fédération, le Commonwealth d'Australie, et, en 1910, l'Australian Notes Act réglementa le retrait graduel des billets privés. Nombre d'entre eux portaient en surimpression les armes de l'Australie et ces mots : «Australian Note Payable in Gold Coin at the Commonwealth Treasury » (« Billet australien payable en pièces d'or au Trésor du Commonwealth »). De nouveaux billets furent introduits à partir de 1913 et circulèrent jusqu'en 1960, date à laquelle la Reserve Bank of Australia centralisa l'émission du papier-monnaie.
Le monde financier se développa en Nouvelle-Zélande. Des colons européens arrivèrent en 1814 et l'île devint territoire britannique en 1840. La même année, les premiers billets furent émis par l'Union Bank of Australia et la New Zealand Banking Company. Vers le milieu du siècle, la population et les richesses s'accrurent avec l'expansion de l'élevage des moutons et de l'exploitation des mines d'or.

PREMIÈRES BANQUES
Le gouvernement britannique fonda la Banque coloniale d'émission en 1850, mais celle-ci dut fermer au bout de six ans. L'approvisionnement monétaire ne réussissait pas à suivre le rythme de la croissance économique, et les commerçants durent émettre leurs propres billets et jetons de cuivre pour pallier la pénurie de monnaie d'appoint. Des billets plus fiables furent émis pour des valeurs plus importantes par un nombre croissant de banques locales ou étrangères. La Banque de Nouvelle-Galles du Sud ouvrit sa première succursale en Nouvelle-Zélande dès juin 1861, à peine une semaine après une importante grève des mineurs, dans la presqu'île d'Otago. La Banque de Nouvelle-Zélande fut ondée la même année. Une grande variété de billets circulèrent jusqu'à l'ouverture de la Reserve Bank of New Zealand, en 1934.

DESSINS ATTRAYANTS
Étant donné que bon nombre des premiers billets ayant circulé en Australie avaient été émis par des colons britanniques et imprimés en Angleterre, leur ressemblance avec le papier-monnaie anglais de la même époque n'a rien d'étonnant. Les billets d'Australie et de Nouvelle-Zélande comportaient souvent une légende évoquant l'Angleterre. Les armoiries de la Couronne britannique agrémentaient, par exemple, les billets de la Banque d'Australasie et ceux de la Banque nationale de Nouvelle-Zélande. Des portraits de la jeune reine Victoria paraissaient également.

IMAGES LOCALES
Les billets montraient aussi parfois des images du continent sur lequel ils circulaient. Une émission de la Banque d'Australasie s'orna de vues de Sydney, tandis qu'une ou deux banques utilisèrent une image de kangourou — dont un spécimen figurait au côté de Britannia sur certains billets de l'Union Bank of Australia. En 1870, la Banque de Nouvelle-Zélande introduisit un dessin comportant des éléments sécuritaires complexes en couleurs et deux vignettes : l'une figurait deux Maoris; l'autre un volcan et deux kiwis, en premier plan. En 1924, la banque choisit un portrait du chef maori Tawhiao, qui, plus tard, orna les premières émissions de la Reserve Bank of New Zeeland, fondée en 1934. Les premiers billets nationaux australiens portaient l'effigie du roi d'Angleterre ainsi que les armes du pays au droit, et des scènes locales de l'agriculture ou de l'exploitation minière au revers. De nos jours, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ornent leurs billets modernes de personnages et d'emblèmes exclusivement nationaux.

(c) Éditions Atlas (textes) - illustations DivNet



Pour l'achat de billets de banque de collection, visitez mon site www.monnaiesdumonde-shop.fr

Ce site est le reflet d'une collection personnelle de billets de banque. Il n'a pas de but économique, géopolitique ou historique. Certains billets présentés n’ont plus cours légal dans leur pays d’origine ; certains pays et/ou certaines devises n’existent plus.
La copie du site, de son contenu (même partiel) et la redirection des images sont strictement interdites. © David NISON - 2003/2017 - Tous droits réservés