La classification des billets



Il suffit qu'un billet de banque soit en plus ou moins bon état pour que sa valeur varie aux yeux des collectionneurs. De même que pour les pièces, un système de classification a été mis au point afin de décrire précisément l'état des billets de banque de collection.

Lorsque la collection de billets de banque cessa d'être le domaine réservé de quelques collectionneurs marginaux pour devenir le passe-temps favori d'un grand nombre de personnes, les seuls systèmes de classification qui existaient alors étaient ceux des pièces de monnaie. Si ces degrés ont pu être utiles pendant un certain temps, les pièces et les billets sont si différents que les collectionneurs de billets durent rapidement mettre au point une terminologie et des systèmes adaptés à leur objet.
Le système Bramwell, selon lequel un billet parfait était noté « 100 % » et où chaque défaut enlevait quelques points, était largement utilisé en Angleterre tandis que dans le reste de l'Europe s'était développé un système - encore en usage dans quelques firmes - simplement basé sur des chiffres. Le degré supérieur était I; légères imperfections : II, etc.

UN SYSTÈME INTERNATIONAL
Fondée en 1961 afin de mettre un terme à la confusion et d'établir un système universel, l'International Bank Note Society instaura un Comité de classification, dirigé par le professeur Mel Steinberg et soutenu par les publications Krause et leur catalogue World Paper Money (seul ouvrage à couvrir le monde entier et à l'origine duquel se trouve l'un des meilleurs experts en billets de banque, l'Allemand Albert Pick).
Tous les plus grands marchands de billets de banque du monde et les entreprises de vente aux enchères - Christie's, Spink, Sotheby's et d'autres - ont adopté les nombres de Pick pour leurs descriptions ainsi que les définitions données par l'International Bank Note Society.

EXCELLENCE
Selon ce système, les plus beaux billets sont dits « non circulés » (en anglais : UNC pour Uncirculated). L'International Bank Note Society reconnaît que cela ne doit pas être pris à la lettre : «Le terme "non circulé" n'est utilisé dans ce guide de classification qu'en tant que mesure qualitative de l'aspect d'un billet. Il n'a rien à voir avec le fait de savoir si un émetteur a effectivement mis le billet en circulation ou non... Les éléments remarquables ou les défauts de couleur, etc., peuvent être mentionnés dans la description, mais le fait qu'un billet soit "non circulé" ou pas ne devrait pas être un point de discussion. » En somme, un billet « non circulé » est un billet en parfait état de conservation. Le papier est propre et ferme, sans décoloration, et ses coins sont bien nets, à angle droit, sans arrondi - les coins arrondis sont le signe d'un billet nettoyé ou « soigné ».

ABOUT UNCIRCULATED
Un billet « non circulé » possédera aussi son éclat d'origine, même si les billets de certains émetteurs portent souvent de légers plis dus au comptage manuel, qui cependant ne « cassent » pas le papier; en outre, le papier des billets français est en général légèrement plissé. De nombreux collectionneurs désignent ces particularités par : AU-UNC (About Uncirculated -Uncirculated). Le degré suivant, About Uncirculated (AU), est peu employé en Europe, mais il est courant en Amérique du Nord. Un billet AU peut présenter de légers plis de comptage dans un coin, ou un léger pli au centre, mais pas les deux, et de légères traces de manipulation. Un billet AU ne sera pas froissé (un billet froissé comporte des faux-plis ou « fronces » qui ont « cassé » le papier), sera propre, brillera de son éclat d'origine et aura des angles nets.
Les billets « Superbes », ou « Sup » (Extremely Fine ou EF), portent quelques traces légères de manipulation. Ils présentent au maximum trois plis superficiels ou une seule fronce. Le papier doit être propre et briller de son éclat d'origine.
Un billet qualifié de «Très très beau», ou « TTB » (Very Fine ou VF), porte davantage de marques de manipulation et d'usure. Il peut présenter plusieurs plis superficiels et être un peu sale ou avoir éventuellement des zones où les couleurs ont bavé. Mais la texture du papier est encore relativement ferme; les bords ne présentent aucune déchirure mais peuvent être un peu froissés. Les angles aussi sont un peu usés, mais sans être arrondis.
Un billet défini comme « Très beau », ou « TB » (Fine ou F), a circulé pendant un certain temps et présente plusieurs plis superficiels, des fronces et des plissements. Le papier peut s'être ramolli avec le temps et d'infimes déchirures apparaître sur les bords, sans toucher le dessin. Le centre n'a pas été déchiré par des pliages excessifs. Les couleurs sont nettes sans être éclatantes. Un ou deux trous d'agrafe sont acceptés.
Un billet qualifié de «Very Good », ou « VF», est usé, voire très usé, mais encore entier. Les angles sont arrondis, à part quelques petits trous, les déchirures s'étendant parfois jusqu'au dessin; les couleurs peuvent être défraîchies, avec quelques taches et un petit trou au centre du fait de pliages excessifs. Des trous d'épingle ou d'agrafe sont possibles et le billet est assez mou.
Un billet qualifié de « Beau », ou « B» (Good ou G), est endommagé et très usé, sale, avec plusieurs plis superficiels et plusieurs fronces, des taches, des trous d'épingle et/ou d'agrafe, des zones décolorées, des déchirures sur les bords, un trou central, des coins arrondis et un aspect général plus que médiocre. Mais il est presque entier. Les griffonnages sont courants.

INDÉSIRABLES
Un billet qualifié en anglais de « Fair» , ou « F», est en piteux état, sale et très usé. Il arrive qu'il soit en grande partie déchiré, des morceaux peuvent manquer. Un billet qualifié de « Poor», ou «P», est sévèrement endommagé et parfois réparé avec du ruban adhésif. Il peut avoir été recoupé afin d'éliminer des angles en mauvais état.


EXAMEN DES BILLETS
Pour évaluer un billet, observez les coins. S'ils sont nets, cet exemplaire est en excellent état. Mettez-le en équilibre sur le dos de votre main. S'il se recourbe, c'est qu'on l'a probablement repassé ou mis sous presse afin d'améliorer son état. À présent, examinez le verso par transparence. Si l'on a tenté d'éliminer un pli central, celui-ci se verra encore un peu. Froissez légèrement un bord entre vos doigts pour vérifier que la texture est assez ferme. Un papier trop mou a peut-être subi un traitement chimique. Sentez-le pour déceler d'éventuelles odeurs de résidus chimiques. Si un billet passe tous ces tests avec succès, s'il n'est pas déchiré, froissé et ne porte pas de marques de surface, il peut être qualifié de « non circulé ».
Méfiez-vous de qualifications anglo-saxonnes emphatiques du genre « Gern, Choice Uncirculated » (« Bijou, choix non circulé »), qui signifient seulement que le vendeur essaie d'obtenir un prix plus élevé pour un billet «non circulé».
De même, « EF For Note » (« Sup pour ce billet »), lorsque le billet n'est que « TTB », voire de qualité inférieure, signifie que le vendeur surévalue son billet parce qu'il prétend que l'on ne peut pas en trouver d'exemplaires mieux conservés.

EN BREF

DÉFAUTS À L'ÉMISSION
Certains billets sont émis dans un état inférieur à« UNC » («non circulé»). Avant 1950, par exemple, plusieurs billets de la Banque d'Écosse furent mis en circulation avec des plis, et de nombreux billets du Pakistan, du Bangladesh et d'Inde présentent des trous d'agrafe, car ils ont été livrés aux banques agrafés par liasses de 100.
Les collectionneurs voient souvent des billets qui ont été lavés, ce qui leur enlève beaucoup de leur valeur, mais certains pays, comme les États-Unis au début de ce siècle, ont officiellement lavé des billets pour pouvoir réutiliser le papier et ainsi faire des économies d'émission.
Au Portugal, durant le conflit qui opposa (entre 1828 et 1834) Pierre 1er à son jeune frère Miguel, des billets du XVIlle siècle qui avaient déjà circulé furent remis en circulation avec une contremarque rouge indiquant «Miguel» ou «Pedro». Ces billets ne se trouvent jamais à l'état «non circulé». En fait, la plupart des spécimens historiques les plus fascinants sont rarement des billets «non circulés».

(c) Éditions Atlas






Ce site est le reflet d'une collection personnelle de billets de banque. Il n'a pas de but économique, géopolitique ou historique.
Certains billets présentés n’ont plus cours légal dans leur pays d’origine ; certains pays et/ou certaines devises n’existent plus.
© David NISON - 2003/2017 - Tous droits réservés
La copie du site, de son contenu (même partiel) et la redirection des images sont strictement interdites.

Pour l'achat de billets de banque de collection, visitez mon autre site www.monnaiesdumonde-shop.fr