France-p159c Agrandir l'image

Fiche technique

Pick #159c
Valeur faciale200
DeviseFranc
EméteurBanque de France
Date1999
RectoGustave Eiffel, Fragment de la tour Eiffel
VersoLa Tour Eiffel
Signature(s)Bruneel / Bonnardin / Barroux
L x H (mm)143 x 80
N° de sérieA090320612
EtatSUP
MatièrePapier
TypeBillets émis
Don deYoann LEBOHEC (FR)

En savoir plus

Le 200 francs Gustave Eiffel est un billet de banque français créé le 12 décembre 1995 par la Banque de France et émis le 29 octobre 1996. Il succède au 200 francs Montesquieu. Il est le dernier billet de200 francs.

Ce billet polychrome imprimé en taille douce appartient à la troisième série des "créateurs et scientifiques célèbres du XXe siècle" voulue par la Banque et dans laquelle on compte Saint-Exupéry, Paul Cézanne et Pierre et Marie Curie. Pour cette série, c'est la proposition du graphiste franco-suisse Roger Pfund qui remporte le concours pour l'ensemble de la gamme.

Il s'inscrit dans la tradition des billets « commémorant les personnages illustres qui ont contribué à la constitution du patrimoine historique de la France ».

Il fut imprimé de 1996 à 1999. Il est retiré de la circulation le 18 février 2002 et suspendu de cours légal le 17 février 2012, date après laquelle il ne peut plus être échangé contre des euros.

La vignette est l’œuvre du graphiste Roger Pfund.

Les couleurs dominantes sont le rose fuchsia, le rouge et le orange.

Au recto : à droite domine le portrait de Gustave Eiffel issu d'une photographie d'époque. En fond, un entrelacs de structures métalliques renvoyant au viaduc de Garabit lequel est d'ailleurs reproduit en surbrillance incolore en bas du cartouche réservé au filigrane. Une partie de la silhouette de la Tour Eiffel est imprimée au centre et sur le bord extérieur gauche, est reproduit en vert fluorescent une vue stylisée de la base de la tour. En haut, une petite vue en coupe de la coupole de l'Observatoire de Nice.

Au verso : à gauche, le thème dominant est une vue sur l'arche nord de la Tour Eiffel datant de 1889, jour de son inauguration, avec en arrière-plan l'un des pavillons de l'exposition universelle situé au fonds duChamp-de-Mars. On retrouve au centre la silhouette de la tour Eiffel pour assurer l'effet « transvision ».

Le filigrane représente un portrait de Gustave Eiffel de face, également issu d'une photographie d'époque.

Les autres signes de sécurité sont : le fil intégré dans l’épaisseur du papier ; la bande métallisée discontinue ("Strap") résistante à la photocopie, les microlettres et les minilettres, le motif en encre incolore ; le motif à couleur changeante ; la transvision.

  • Dans un premier projet, la Banque avait choisi d’y faire figurer les frères Lumière pour le centenaire de l’invention du cinéma. À l’annonce de cette décision des voix se sont élevées pour s’opposer à un tel hommage : les opinions collaborationnistes et vichystes de l’un des frères conféraient à ce choix une signification scandaleuse. Il fallut abandonner le projet et procéder à une nouvelle maquette. Gustave Eiffel ne fut pas pour autant considéré pour acquis, car il avait été impliqué dans l'affaire du Canal du Panama. Par ailleurs, il fut à un moment question de proposer Jules Verne, mais ce fut finalement Eiffel qui l'emporta.

Pour l'achat de billets de banque de collection, visitez mon site www.monnaiesdumonde-shop.fr

Ce site est le reflet d'une collection personnelle de billets de banque. Il n'a pas de but économique, géopolitique ou historique. Certains billets présentés n’ont plus cours légal dans leur pays d’origine ; certains pays et/ou certaines devises n’existent plus.
La copie du site, de son contenu (même partiel) et la redirection des images sont strictement interdites. © David NISON - 2003/2017 - Tous droits réservés