Lexique du Collectionneur



Le numismate spécialisé dans les billets de banque est souvent amené à consulter des catalogues et des ouvrages de référence en langue étrangère. Nous vous présentons ici un choix parmi les expressions internationales les plus usitées.

Argent de l'enfer (en angl.: hell money) :
impressions spéciales de billets sans valeur que l'on brûlait lors des funérailles, en Chine, afin de porter chance au défunt dans l'au-delà.

Assignat :
billets émis durant la Révolution, dans les années 1790-1796. Ils étaient garantis par la vente des biens de l'Eglise qui avaient été confisqués. 

Billets coloniaux :
émis par les colonies anglaises en Amérique de 1690 à 1779.

Billets communaux :
émis par des communes allemandes pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

Billets d'inflation :
billets qui n'ont quasiment plus aucune valeur à cause de l'inflation.

Billets de confiance :
billets imprimés en France après la Révolution pour pallier le manque de petite monnaie.

Billets de propagande :
ce ne sont pas des moyens de paiement. Ressemblant à de vrais billets, ils étaient lancés par des avions derrière les lignes ennemies pendant la guerre. Au revers, on trouvait souvent des appels à la capitulation et, parfois, des assurances de sauf-conduit.

Billets de remplacement (en angl. : replacement notes) :
billets remplaçant des éditions de billets défectueux. Aux États-Unis, au Canada et en Nouvelle-Zélande, on les appelle star notes, car ils portent une petite étoile à côté du numéro de série afin de les distinguer.

Billets Hansatsu (jap.) :
billets très étroits de format vertical, imprimés au moyen d'un bloc en bois pesant sur une carte enduite de laque. Ils circulèrent d'environ 1660 à 1875.

Billets obsidionaux :
monnaie de nécessité émise dans des villes assiégées. Lorsque les troupes prussiennes assiégèrent Mayence en 1793, les Français qui s'y trouvaient émirent leurs propres billets, signés à la main.

Bird and dragon notes (angl. : billets de l'oiseau et du dragon) :
série de billets militaires japonais imprimés avant la Seconde Guerre mondiale et illustrés d'images colorées d'oiseaux et de dragons.

Broken Bank Notes (angl. : billets de banqueroute) :
billets de banque provenant de banques américaines et canadiennes en cessation de paiement.

Cartes de rationnement :
pièces ou billets que la population pouvait échanger contre de la nourriture, des vêtements, des combustibles et d'autres produits rationnés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Confederate currency (angl.: monnaie confédérée) :
monnaie émise par les Etats confédérés du sud des Etats-Unis pendant la guerre de Sécession. Les billets en dollars durent être échangés contre de la monnaie dans les deux ans suivant la fin de la guerre.

Continental currency (angl.; monnaie continentale) :
billets émis par le Congrès américain (Continental Congress) afin de financer la guerre d'indépendance contre la Grande-Bretagne, de 1775 à 1779.

Contremarque :
elle signifie officiellement le changement de valeur de billets ou de pièces ou sert à reconnaître des devises étrangères comme moyen de paiement officiel.

Epreuves :
épreuves d'ébauche de billets entiers ou de parties de billets.

Essais :
impressions réalisées à titre d'essai pour tester de nouveaux projets de billets ou de nouveaux procédés d'impression.

Flying money notes (angl.; monnaie volante) :
titres de créance utilisés comme argent liquide en Chine, aux VIIIème et IXème siècles. Leur nom provient du fait qu'ils étaient nettement plus légers à transporter que la lourde monnaie de cuivre habituelle.

Greenback (angl.; dos vert) :
appellation usuelle du dollar américain. Depuis 1861,Ie vert est la couleur utilisée pour imprimer le revers des billets.

Guilloche :
traits gravés, sculptés en creux et entrecroisés, ou ornements figurant sur les billets et destinés à rendre la contrefaçon plus difficile.

Monnaie au castor :
au Canada, la Compagnie de la baie d'Hudson émit sa propre monnaie sous forme de pièces et de billets dont le cours était basé sur la valeur des peaux de castor.

Monnaie de nécessité :
dans les périodes de pénurie, quand on ne disposait plus de papier pour les billets, on les imprimait sur du carton, du cuir, de la soie ou d'autres matériaux.

Monnaie d'occupation :
pendant la Seconde Guerre mondiale, par exemple, les Italiens émirent de la monnaie d'occupation dans les parties de la Grèce qu'ils occupaient.

Monnaie du temple :
émise au XVIIème siècle par des temples japonais qui occupaient des fonctions bancaires.

Monnaie fïduciaire (angl.: fidtuciary issues, du latin fiducia, confiance) :
billets basés sur la confiance, mis en circulation sans l'appui d'une réserve d'or ou d'une autre sécurité.

Monnaies-cartes (en angl. : playing card money) :
monnaie de nécessité fabriquée avec des cartes à jouer découpées et marquées, répandue, par exemple, dans la colonie française du Canada vers 1685.

Oxydation (en angl. : foxing) :
désigne l'altération des couleurs et les taches se formant sur les billets de banque anciens.

Shinplaster (angl.; sparadrap de tibia) :
billets de très faible valeur très répandus au Canada et en Australie au XIXème siècle. Les ouvriers les cachaient dans leurs chaussettes, d'où leur nom.

Special army currency (angl.; monnaie spéciale de l'armée) :
monnaie d'occupation émise par le Conseil de contrôle allié dans l'Allemagne occupée après la Seconde Guerre mondiale, en attendant la mise en place d'un gouvernement civil.

Spécimen :
échantillons de billets portant un numéro de série spécial et marqués des mots « spécimen » ou « échantillon ». Ils sont distribués en petit nombre aux banques et aux établissements assimilés afin de leur rendre familier l'aspect des nouveaux billets.

Stage money (angl.; monnaie de scène) :
copies de vrais billets de banque utilisées au théâtre ou dans les films.

Timbres-monnaie :
argent utilisé dans les périodes de grande pénurie de monnaie, comme après la Première Guerre mondiale, en Allemagne, en Autriche, en France, en Italie, en Belgique, au Danemark, mais aussi aux États-Unis. Il s'agissait de timbres, utilisés pour remplacer la petite monnaie, que l'on enfermait dans des capsules en tôle, en carton ou en celluloïd (la première matière synthétique malléable) pour les protéger de l'usure. Au revers des capsules figuraient souvent des slogans propagandistes ou publicitaires.

Warlord notes (angl.; billets des seigneurs de la guerre) :
émis avant la fondation de la République populaire de Chine, en 1949, par des chefs militaires régionaux, ces billets étaient en général sans valeur, car ne reposant sur aucune garantie.

Wildcat notes (angl.; billets du chat sauvage) :
billets émis par des banques qui n'existaient pas officiellement, et qui circulaient au début du XXème siècle dans les régions reculées des États-Unis. C'est une curiosité.






Ce site est le reflet d'une collection personnelle de billets de banque. Il n'a pas de but économique, géopolitique ou historique.
Certains billets présentés n’ont plus cours légal dans leur pays d’origine ; certains pays et/ou certaines devises n’existent plus.
© David NISON - 2003/2017 - Tous droits réservés
La copie du site, de son contenu (même partiel) et la redirection des images sont strictement interdites.

Pour l'achat de billets de banque de collection, visitez mon autre site www.monnaiesdumonde-shop.fr